Mots-clefs

, , , ,

Tout appartient à Allah, le Tout-Puissant, Infiniment Bon et Clément. Que Son Saint Nom soit béni parmi Sa création.

« Les gens serons encore dans le bien tant qu’il hâterons de rompre le jeûne. Hâtez de rompre le jeûne car les juifs retardent cela« .

Rapporté par Abou Hourayra. Recueil de Ibn Majaa 1387 – Authentifié par Al Albani

لا يزالُ النَّاسُ بخَيرٍ ما عجَّلوا الفِطرَ عجِّلوا الفطرَ فإنَّ اليَهودَ يؤخِّرونَ الراوي: أبو هريرة المحدث:الألباني – المصدر: صحيح ابن ماجه – الصفحة أو الرقم: 1387 خلاصة حكم المحدث: حسن صحيح

Nous rappelons à nos frères et sœurs en Allah que selon la Tradition Prophétique et le Noble Coran, le musulman doit hâter de rompre son jeûne et retarder au maximum son Sahour (la collation du matin).

Malheureusement, les heures de prière indiquées dans les calendriers distribués dans les mosquées sont le plus souvent inexactes et ne sont presque jamais corroborés par l’observation visuelle du ciel !

Dans un soucis d’application de la Tradition Prophétique et de vérité, nous conseillons à nos frères et sœurs musulmans à regarder le ciel et de vérifier les heures du manger et de rompre leur jeûne par l’observation visuelle.

« Bilal fait l’appel (Al Athane) de nuit, alors mangez et buvez jusqu’à ce qu’appelle Ibn Oum Maqtoum. Ensuite il dit : et ce fut un homme aveugle qui ne faisait l’appel à la prière que quand on lui dit : il fait jour, il fait jour ! »
Rapporté par Abd’Allah fils de Omar – Recueil d’Al Boukhari. N° 617.
Hadith authentique.

إنَّ بلالَ يُؤَذِّنُ بليْلٍ ، فكُلوا واشربوا حتى يُنادِي ابنُ أمِّ مَكتومٍ . ثُم قال : وكان رجلاً أعمَى لا يُنادِي حتى يُقالَ له : أصبحتَ أصبحتَ . الراوي: عبدالله بن عمر المحدث:البخاري – المصدر: صحيح البخاري – الصفحة أو الرقم: 617 خلاصة حكم المحدث: [صحيح]

Pour rappel, le temps du Fajr (ou Sobh) débute – selon les Hadith – à l’apparition de la lueur rouge à l’horizon observable. Quand le musulman arrive à distinguer clairement la clarté du jour et l’obscurité de la nuit, c’est alors l’heure d’arrêter de manger et de boire (le début du jeûne) et le temps de faire la prière d’Al-Fajr.

Le coucher du soleil, c’est à dire la disparition du disque solaire est le moment où il faut rompre son jeûne et faire sa prière.

« J’ai pris mon Sahour (collation du matin avant l’aube) et je parti à la mosquée. Je me suis appuyé sur le mur de la chambre du Prophète Paix sur Lui. Il dit : Abou Yahya ? J’ai dit : Oui. Il dit : vient manger. J’ai dit : je veux jeûner. Il dit : et moi je veux jeûner, mais notre muezzin a un manque dans sa vue et il appelle (fait le Athane) avant l’apparition de l’aube. Ensuite, il sortit de la mosquée, et a interdit de manger, et l’appel n’était fait qu’à l’apparition de l’aube. »

Raporté par Chaïbane El Qatibani – Recueil de Ibn Hajar El Asqalani (El Diraya) – n° 120/1.
Hadith authentique.

تسحرت ثم أتيت المسجد ، فاستندت إلى حجرة النبي صلى الله عليه وسلم ، فقال : أبو يحيى ؟ قلت : نعم ، قال : هلم إلى الغداء ، قلت : إني أريد الصيام ، قال : وأنا أريد الصيام ، ولكن مؤذننا هذا في بصره سوء ، وأنه يؤذن قبل طلوع الفجر ، ثم خرج إلى المسجد ، فحرم الطعام ، وكان لا يؤذن حتى يصبح الراوي: شيبان القتيباني المحدث:ابن حجر العسقلاني – المصدر: الدراية – الصفحة أو الرقم: 1/120 خلاصة حكم المحدث: إسناده صحيح

«Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil noir de l’aube» Al Baqara 187.

« Quand fut révélé «Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil blanc de l’aube» le Messager d’Allah que la Paix soit sur lui m’a dit : en vérité, il s’agit de la blancheur du jour qui apparaît dans l’obscurité de la nuit »  »

Raporté par Adyy Ibn Hatim Eta’i – Authentifié par Al Albani – Al-Tirmidhî n°2970.

لمَّا نزلت : حَتَّى يَتَبَيَّنَ لَكُمُ الْخَيْطُ الْأبْيَضُ مِنَ الْخَيْطِ الْأسْوَدِ مِنَ الْفَجْرِ قالَ ليَ النَّبيُّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ : إنَّما ذلِكَ بَياضُ النَّهارِ مِن سَوادِ اللَّيلِ الراوي: عدي بن حاتم الطائي المحدث:الألباني – المصدر: صحيح الترمذي – الصفحة أو الرقم: 2970 خلاصة حكم المحدث: صحيح

Pour les frères et soeurs qui habitent en ville, ils doivent faire l’effort d’observer tant qu’il peuvent la distinction entre l’obscurité de la nuit et la clarté du jour.
Il ne doivent en aucun cas se référer aux calendriers des prières basés sur des calculs dont il est aisé de contredire l’exactitude par l’observation.
Des calendrier qui ont une base de calcul différentes selon telle ou telle méthode.

Par la Grâce d’Allah, le Ciel est un, le soleil est un et Allah le Créateur nous a pourvu d’yeux pour distinguer le jour de la nuit.

La polémique calamiteuse qui a précédé le début du mois de Ramadan 1434 est d’ailleurs emblématique de ce recourt forcené aux calculs et modes d’observation qui ne sont pas la norme dans la Tradition Prophétique.
Par la Grâce d’Allah, la quasi majorité des musulmans a suivi la Tradition Prophétique, et nous appelons la communauté musulmane à faire de même pour l’observation des heures de prières.
Cette tentative de vaticanisation de l’Islam en l’engouffrant dans un débat stérile et déplacé sur un choc entre la Tradition Prophétique et la Science et une chose qu’il ne faut pas négliger.

Il nous faut nous rappeler sans cesse que Celui qui a révélé la Parole Est Celui-là même qui a crée le astres, le jour et la nuit. Toute opposition entre la parole d’Allah le Glorieux et Ses actes de création n’est qu’une tentative humaniste vétuste.

« En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence.
qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) :  » Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. »
Al-Imran 191-192.

Il convient aussi de rappeler que tous les moments de prières en Islam sont assujettis à des temps précis observables avec la vue. Les noms même des prières portent les noms des « moments » de la journée et de la nuit.
Cette pratique invite le croyant à lever sa tête au ciel, à être au aguets de ces Signes qu’Allah a mis au-dessus de Lui et à méditer ces Signes qui lui permettent de se rapprocher de Son Créateur.
C’est en soi un Signe pour celui qui est doué d’intelligence.

A titre d’exemple, la différence entre l’heure de El Fajr (l’aube) indiquée sur les calendriers et l’observation de ce Signe d’Allah en pleine nature (et à différent endroits : en France, Maroc, Algérie, Arabie Saoudite, Palestine…etc) indique un décalage de plus de 30 minutes !

Une dernière chose. On retrouve dans les calendrier de prière quelque chose du nom de Imsaak. Ce qui signifie : l’arrêt, ou l’abstention. Mot qui signifie : moment où l’on doit s’abstenir de manger.

Dans la tradition prophétique, on cesse de manger et de boire à l’apparition de l’aube sans aucun doute pour l’observateur. Et on prie la Prière d’Al Fajr.
Il n’a jamais été question d’une autre d’abstinence.

Qu’Allah le Grand nous aide et nous guide à respecter les Enseignements.

Publicités